26 mars 2009

Les éphèbes de la fontaine de Thessalie

Le premier dit : le bras m'en tombe...



le second vient juste de s'apercevoir qu'il a oublié le pain...




le troisième la trouve un peu froide.

La fontaine de Thessalie est une réalisation du sculpteur Jean Marc Bourry, le décor architectural (ensemble Antigone) est de Ricardo Bofill.




13 commentaires :

Catherine a dit…

Hey ! Les gars, vous avez pensé à la douche plutôt qu'un bain en eaux stagnantes pour vous décrasser ?

hpy a dit…

Un peu monumental comme ensemble.

Olivier a dit…

bon commentaires ;o)) elle est grandiose cette fontaine

Daniel a dit…

Tu est vraiment sur que tu rapporte les idées de l'artiste ?
J'aime bien tu humour ;-))) lol

Marie a dit…

Le bras lui en est tombé il y a bien longtemps, je me demande pourquoi on ne l'a jamais réparé. En fait il a été volé. Je me demande bien ce qu'on peut faire avec une main de fer :-))) Ces statues étaient sur la Com' avant. Quand je sortais le soir, je n'osais pas les regarder, elles me faisaient peur......

Bergson a dit…

et toujours aucune femme a qui il pourrait frotter le dos

Cergie a dit…

Le premier qu'a pas de bras, c'est l'Apollon de Montpellier...
(Parce que "éphèbe" c'est d'un commun, il y en a même à Picpusse, figure toi...)
J'eus aimé qu'il y eut du bain moussant dans l'eau de la fontaine, j'eus pu imaginer autre chose que ce que je vis et qui me déçut
:)
Ricardo Bofill a posé aussi son architecture mussolinienne au Belvédère de Cergy-St-Christophe. C'est là qu'une des héroïnes de L'Ami de mon amie (1987) d'Eric Rohmer a son appart.
Si la fontaine avait été à Cergy on aurait parlé de l’Apollon du Belvédère

claude a dit…

Bien vu ALAIN ! Pour tout te dire je préfère et de loin la fontaine des trois Grâces. Là ils auraient pu nous mettre trois vraiment beaux mecs !

Fifi a dit…

J'aime bien faire "clic" pour agrandir l'image. Il y a un tas de détails à l'arrière plan qui sont sympas et auxquels on ne prête pas forcement attention: un groupe de jeunes plutôt joyeux, un groupe de moins jeunes plutôt sérieux, un homme d'affaire, un jeune casqué, un autre cagoulé, des cyclistes, des promeneurs, un grand père assis sur un banc..
Parce que le premier plan me semble dramatique, surtout pour le pauvre qui a oublié son pain....
:-)

Peter a dit…

Super tes commentaires! :-)

Pour Bofill, j'ai des "mixed feelings". Comme tu le sais, on trouve aussi p.e. Place de Catalogne à Paris, chez Cergie... C'est souvent un peu "froid".

claude a dit…

T'inquiète, Alain ! J'ai plein de sujets en réserve ! Bon wouik !

Marie a dit…

J'aime bien le com de Cergie (mussolinienne architecture, je suis assez d'accord, ou peut-être franquiste puisque Bofill est espagnol - le pauvre qu'est-ce qu'il prend!).

april a dit…

Oh, les pauvres. C'est tellement froid dans l'eau.