24 septembre 2014

L'aqueduc St Clément

Les arches du franchissement du vallon de la Lironde.

L'aqueduc de St Clément a alimenté en eau la ville de Montpellier de 1765 à 1934. A partir de cette date, il a été doublé par une conduite en béton, puis en 1965 par un conduit supplémentaire. Il ne fut mis hors service qu'en 1982.

D'une longueur totale de 17 Km il a un dénivelé de seulement 9 mètres.

A Montpellier, il arrive jusqu'au château d'eau du Peyrou par "les arceaux". (voir les messages de  février 2009 et aussi de mars 2010 pour une partie de tambourin.)




A l'occasion des journées européennes du patrimoine, plusieurs associations  ( SOS -LEZ , CEVEN) organisaient des visites guidées. L'emprise de l'aqueduc - propriété de la ville de Montpellier - est de 6 m de large, il est restée libre à la circulation sur sa plus grande partie (15 km sur 17). La petite construction avec un toit pointu est un "regard" (l'ouverture se trouve sur la gauche).

Le conduit intérieur fait 1m60 de haut et 65 cm de large pour permettre le passage d'un homme. A l'origine il avait  un débit de seulement 25 litres/seconde pour les 50 000 habitants que comptait Montpellier en 1750. Il sera porté à 75 l/s en 1857.




 Tous les 50 mètres environ, des bornes numérotées, ornées du blason de la famille de Guilhem, seigneurs de Montpellier - Ecusson d'argent au tourteau de gueules - permettaient aux employés effectuant la maintenance de se repérer. Pour permettre le ruissellement des "passelins" étaient aménagés chaque fois que cela était nécessaire. L'aqueduc passait alors sous le ruisseau et la dalle permettait son franchissement.






14 commentaires :

martinealison a dit…

Bonjour cher ami,

Tu nous emmènes agréablement faire une belle découverte.
Un joli billet.

Gros bisous ♡

Cergie a dit…

Je me souviens parfaitement de tes deux messages et je n'ai pas grand chose à ajouter à ce que j'ai écrit sur le premier. Ma première impression de Montpellier est toujours aussi vive. Mais, c'est drôle, lorsque l'on revient ce n'est jamais la même chose, le même émerveillement. Surtout que la 2ème fois l'aqueduc était en rénovation et le portrait de Jean Moulin dissimulé...
J'aime bien la borne, j'ai vu une borne forestière de cet acabit aux sources de la Loire. Quant aux regards... Les anciens n'étaient pas pour l'obsolescence programmée alors ils prévoyaient l'entretien.

claude a dit…

Moi aussi je me souviens l'avoir déjà vu chez toi.
C'est presque le Pont du Gard de Montpellier. Une belle et utile construction.

Marguerite-marie a dit…

une visite intéressante et qui prouve comme le dit Cergie qu'on construisait, qu'on fabriquait pour durer donc pour pouvoir entretenir et réparer.

Daniel a dit…

Salut Alain.
Super et bien documenté...
Très bon weekend.
A + :o)

tanette2 a dit…

Intéressante découverte. Merci.

⊰✿⊱France ⊰✿⊱ a dit…

ALAIN merci j'adore ton aqueduc et la photo est merveilleuse gros bisous

Bergson a dit…

malheureusement la ville de Montpellier a un peu trop d'eau aujourd'hui

Brigitte a dit…

Espérant que tout rentre dans l'ordre météorologique à Montpellier... Bises

Une Angevine a dit…

j'aime cette plaque en forme de passerelle ou petit pont...

Daniel a dit…

Et heureusement l'eau coule et le s'écoule...

⊰✿⊱France ⊰✿⊱ a dit…

Je viens te dire bonjour sous un ciel gris as tu de la flotte ALAIN!!

Jeanmi a dit…

Je pense qu'avec les cataractes de ces derniers jours il doit être bien plein...

Marilyn la Californienne a dit…

Les arches de triomphe, toutes, aux yeux des gens qui ont besoin de l'eau a l'epoque!