25 février 2009

Didon

L'opéra de Purcell, Didon et Enée, était donné au grand théatre de Montpellier : Enée était habillé comme Claude François dans les années 70, un très beau jeune homme grimpait à la corde lisse, les choristes étaient en maillot de bain, mais pas de dindon, pourtant, tout le monde sait que Didon dina du dos d'un dodu dindon...Quelle déception !



8 commentaires :

Olivier a dit…

"Didon dina du dos d'un dodu dindon" tu peux le dire vite fait et plusieurs fois sans bafouiller ;o))

claude a dit…

Ah ! Ben didon ! J'Enée connais pas ce spectacle.
Un petit quartier de Sérignan a été dévisagé par une oeuvre de Burel (je ne sais pas comment ça s'écrit), celui des colonnes du même nom. Ce qu'il a fait à Sérignan est encore plus moche que d'avoitr foutu ces colonnes dans les jardins du Palais Royal.

hpy a dit…

Mais dis donc! Les illuminations du théâtre ont piqué leur couleur au ciel. Ou vice versa.

Daniel a dit…

L'Énéide revue et corrigée donc!!!

Didon était déjà sur le bucher ?
Cela uniquement après le départ d'Ené.

A + :o)))

Marguerite a dit…

Et la chaise ? Qui a bien a bien pu louer une emplacement si mal placé ?

L'Opéra, si je m'en souviens bien, est près de l'Ove, non ? C'est d'ailleurs ce machin avec la moumoute verte qu'on entrevoit, oui ? J'ai lu que cela avait rapport avec un petit train de Palavas, mais tu nous en diras plus en temps voulu...

acitcha

acitcha acitcha acitcha acitchaïaïaïe !

claude a dit…

Ce post me disait qq chose. C'est chez Daniel que j'ai légèrement déliré sur ce thème, ainsi que je vais le faire inculturellement. Mon amie américiane Julia a les cheveux gris depuis l'âge de 14 ans. Elle se fait du Enée depuis cet âge là Didon.

Catherine a dit…

La place du Théatre a des proportions gigantesque ! On se croirait dans une ville du Nord.
Le soleil doit taper fort en été.

Je vois qu'on peut assister à une représentation de l'Opéra en Jeans, Cool, ça se démocratise !

mickymath a dit…

elles sont superbes! biises micky