10 février 2013

La pêche en mer

 Sète est le 1° port de pêche Français de méditerranée, mais seulement le 21° au niveau national,
loin derrière Boulogne, Lorient et Le Guilvinec. En 2012, 2800 Tonnes de poisson ont été débarquées
et on été vendues à la criée pour un peu plus de 10 millions d'Euros. Soit un prix moyen au kilo de 3,70 Euros.
En 2013, il n'y a plus que 7 chalutiers (une cinquantaine de marins) en service,  contre 40 il y a une douzaine d'années, et une dizaine de thoniers senneurs qui emploient 130 personnes, mais ne sortent que trois semaines en juin.



Les chalutiers consomment 2 000 litres de gasoil par jour à 64 centimes le litre. Les bons jours, ces bateaux ramènent 800 à 900 Kg de poisson.
Un pêcheur du Grau D'Agde, port voisin de Sète, donne son budget annuel, pour 600.000 Euros de Chiffre d'affaire :
- 300.000 Euros de Gasoil
- 105.000 Euros de salaires (calcul effectué sur la base de 3 marins payés entre 1200 et 2000 Euros net)
- 72.000 Euros de remboursement de prêt.
L'affectation du reste -123 000 Euros- ne  nous sera pas dévoilée. Faut-il en déduire qu'il s'agit, peu ou prou, de la rémunération du patron pêcheur ?



27 commentaires :

Richard Moisan a dit…

J'adore ta première photo! Mais essaie donc de l'éclaircir un peu pour faire ressortir ce magnifique ciel!
Bonne journée, Alain!

tanette2 a dit…

Si le reste est le salaire du patron il pourrait en donner un peu plus aux trois marins...

Thérèse a dit…

Les commentaires pourraient aller bon train mais à quoi bon? Merci pour ces édifiantes informations!

Fifi a dit…

Belle lumière sur la première image ! Lumière d l'aube ? L'éclaircir, oui, mais tout en douceur :-)

¨¨*:•♥•: FRANCE*¨¨*:•♥ a dit…

ALAIN bonjour de très belles photos d'un port que je connais bien mais je suis tj heureuse de le regarder chez toi

Malyss a dit…

De bien jolies photos pour illustrer un triste constat. Il y aurait beaucoup à dire sur un tel sujet..mais pas dans un com!

Cezar and Léia a dit…

c'est un article très intéressant, merci pour les chiffres et l'information.
Vous êtes très talentueux, jolies photos!
Léia

Chipie a dit…

La première photo est vraiment belle...

Marguerite-marie a dit…

j'aime les deux car la lumière de la dernière en arrière plan est très belle aussi.
je ne sais pas si c'est vrai partout mais je crois qu'en Bretagne la pêche n'est plus la poule aux oeufs d'or qu'elle fut dans les années 70-80 même pour les patrons...je vous en raconterais des anecdotes concernant les pêcheurs dans ces années là et leur folie des grandeurs....

claude a dit…

C'est vrai que ta première photo est super belle.
Cela voudrait dire qu'un patron pêcheur n'est pas si fauché que ça. Tanette a raison, il pourrait payer plus ses marins.

Elio a dit…

Sempre che si riesca a trovare ancora del pesce nel mediterraneo. Non penso che al padrone del battello restino in tasca gli euro da te indicati perché ci sono molte altre spese. Per esempio la manutenzione, che non credo pesi poco, e i versamenti obbligatori per i dipendenti (a meno che non siano già compresi nel salario da te calcolato). In ogni caso anche se gliene restassero 60.000, sarebbe sempre molto più della mia pensione. Buona continuazione.

This is Belgium a dit…

il m arrive de ne pas lire les textes et juste regarder les photos
c'est aussi le cas aujourd hui et j adore la premiere!
belle semaine
anni

Gine a dit…

C'est beau, et ça donne envie de grand large...

Bergson a dit…

il va falloir embaucher et sortir les rames

claude a dit…

Le patron pêcheur, il a ses charges à payer, et crois, de ce côté là on ne nous loupe pas. Depuis que mon Chéri n'a plus d'employé, il est un peu plus riche, si je puis dire, tout en bossant deux plus qu'avant.
Il est bien loin des 35 heures, lui.

hpy a dit…

Si c'est comme ailleurs, ce qui reste est partagé entre le patron pêcheur et les matelots. (Quand la pêche est bonne, les matelots sont contents bien que le travail soit dur, mais quand ils ne pêchent rien, ça ne rapporte pas gros.)

Cergie a dit…

Je ne me lancerai pas dans le débat de savoir où finit la cagnotte si cagnotte il y a, une amie de Quiberville dit que les patrons marins pêcheurs ne sont pas à plaindre... Mais ils triment et prennent des risques pour cela.
J'aime bien ta photo du dessus comme elle est.
Quant à celle du bas, j'ai la même sans le grillage, je me demande si j'avais passé le (petit) objectif entre les mailles ou si la clôture a été montée après avril 2006 ?

¨¨*:•♥•: FRANCE*¨¨*:•♥ a dit…

Je reviens regarder cette magnifique photos en haut et ces oiseaux aussi

cieldequimper a dit…

Vive les bretons !

இڿڰۣ FLO a dit…

elles sont trop top tes photos ALain

¨¨*:•♥•: FRANCE*¨¨*:•♥ a dit…

Mais non mais non les oiseaux ici ne se cachent pas trop lol

ELFI a dit…

la photo avec les volatiles.. un poème!

N Nath a dit…

Si je me base sur notre petit port de pêche du Grau du Roi, je peux te dire que les marins pêcheurs ne sont pas les plus malheureux !!! Bien au contraire !
Très jolies photos, la première a des couleurs douces superbes !
Belle soirée Alain :)

Daniel a dit…

Ce ne sont pas les petits chalutiers qu'il faut enfermer, ce sont les bateaux usines qui dévaste tout et pillent la ressource...
Bon weekend A + :o)

Fifi a dit…

Bonne fin de semaine, Alain !

Marie a dit…

Très belles photos. Quand je pense que j'ai mangé du poisson en boite à midi alors que je vis au bord de la mer ! Je me console en me disant que c'était du poisson qui avait une tête de poisson, pas une tête de cheval.

Une Angevine a dit…

génial ce cadrage quadrillé comme si je n'allais jamais la faire cette croisière en bateau